CASINO EN LIGNE

JEUX DE CASINO

FRANCE

JEU LEGAL




Newsletter Jeu France

Régulation et addiction, deux enjeux majeurs pour l’ARJEL

07/03/2017

L’Autorité de régulation des jeux en ligne, qui a organisé le 22 novembre dernier une journée d’étude sur le thème « Régulation et addiction : les stratégies, les enjeux, les perspectives », a publié le compte-rendu de cette journée. Extraits.

Aujourd’hui, 200.000 français sont touchés par l’addiction au jeu, et près d’un million risquent de l’être à court ou moyen termes. Pour lutter efficacement contre ce fléau, la régulation doit trouver le juste équilibre entre liberté et responsabilité, qui, au-delà des enjeux actuels, nécessite d’être en permanence repense et réajusté face aux évolutions du marché, des technologies et des comportement de jeu. La journée d’étude, qui a réuni opérateurs, régulateur, décideurs, cliniciens, chercheurs et autres associations et organismes d’aide aux joueurs, a fait l’objet d’échanges sur les stratégies de régulation et les dispositifs les plus efficaces à mettre en œuvre.

Mettre en place des pratiques de jeu responsables pour lutter contre l’addiction

Selon Charles Coppolani, le président de l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL), l’interdiction n’est pas une solution viable pour lutter contre l’addiction au jeu. « Il faut pouvoir mettre en place des pratiques de jeu responsables via des évaluations, des outils de suivi, une approche jeu par jeu et la mobilisation de tous les acteurs, en particulier les opérateurs », a-t-il déclaré. Selon lui, « les joueurs excessifs font rarement appel spontanément à des dispositifs d’aide en raison de barrières psychologiques, d’un sentiment de honte et d’un besoin d’anonymat. L’utilisation d’Internet constitue ainsi une opportunité de traitement, d’une part pour la e-prévention visant les joueurs à risque, et d’autre part pour la e-thérapie visant les joueurs pathologiques ».

Les jeux de casino bientôt régulés en France ?

L’attractivité croissante de l’offre de jeux en ligne illégale présentant un réel danger, Charles Coppolani a rappelé que l’offre légale devait évoluer pour détourner les joueurs de l’offre prohibée. Ainsi, certains jeux de casino et d’adresse actuellement interdits en France pourraient rejoindre le champ agréé après une évaluation des risques et la mise en place de dispositifs efficients de suivi des pratiques des joueurs visant à déceler immédiatement, voire précocement, les signes du jeu problématique. L’ARJEL a appelé dans ce sens les opérateurs agréés à être force de proposition de nouveaux jeux responsables, dans la mesure où ils connaissent à la fois le marché et la réglementation.

Une réglementation française paradoxale selon Betclic

Selon Juliette de la Noue, directrice de la Conformité et des Affaires Publiques de Betclic, la réglementation française est paradoxale, aux dépends des intérêts des joueurs et des opérateurs. Citant le dernier rapport de l’ARJEL, qui constate que le marché régulé est trop étroit pour assurer un développement équilibré, elle a rappelé que l’assiette fiscale n’est pas « fondée sur les revenus de l’opérateur mais sur les mises, ce qui favorise un modèle intensif plutôt qu’extensif. Les opérateurs ont intérêt à favoriser les joueurs qui jouent beaucoup à des cotes élevées plutôt qu’une masse de joueurs récréatifs qui joueraient de plus petites sommes et à des cotes plus basses ». Selon elle, « la pérennité du modèle économique des opérateurs de jeux en ligne n’est pas avérée, comme en témoignent une baisse de – 60% du nombre d’opérateurs depuis 2010, et un résultat d’exploitation du périmètre régulé négatif depuis l’ouverture ». Dans le même temps, elle a rappelé que le marché prohibé proliférait et générait un produit brut de 500 millions d’euros, et que s’il était légalisé, cela générerait 200 à 300 millions d’euros de recettes fiscales supplémentaires, et 200 à 400 millions d’euros de produit net pour les potentiels opérateurs agréés ». Enfin, elle a invité « à ne pas redouter les possibles conséquences d’une ouverture plus large du marché agréé en France, car plusieurs pays européens l’ont fait sans revers. Au Royaume-Uni, aucun phénomène d’addiction, ni aucune affection des revenus des casinos physiques n’a été observé suite à la légalisation du casino en ligne. En outre, la Cour des comptes a estimé qu’en France, les situations contrastées des acteurs du secteur ne sont pas imputables à l'ouverture du marché, dont les jeux en ligne ne représentent que 7% en 2014. De ce fait, elle est convaincue que la légalisation de l’ensemble des jeux constitue la meilleure réponse au double impératif de protection des joueurs et de pérennisation économique des opérateurs. Une ouverture en deux temps, tout d'abord les jeux de table, permettrait de confirmer l’impact négligeable sur l’addiction et les revenus du casino physique avant d’élargir aux machines à sous.

 
>> Toutes les actualités générales du casino légal en France
 

PokerStars

Actualité du casino en ligne légal en France

14/09/2019 Le Championnat de France de poker Etudiants revient sur Pokerstars !
Gagner des cadeaux prestigieux lors d'un tournoi de poker, tout en représentant son école ou son université... Voici ce que propose l'opérateur de poker en ligne Pokerstars par le biais de l'édition 2019 de son désormais célèbre Championnat de France de... Lire la suite

PokerStars
13/09/2019 PokerStars lance le PokerStars Virtual Reality Poker Tour
Le géant du poker en ligne PokerStars a annoncé le lancement de son Virtual Reality Poker Tour (VRPT), a tournoi de poker en ligne gratuit qui a lieu dans la réalité virtuelle à PokerStars VR. La « Galaxy Space Station » accueillera le « VRPT Space... Lire la suite

PokerStars
12/09/2019 La privatisation de FDJ inquiète les casinotiers français
La privatisation de FDJ, qui devrait intervenir d'ici la fin de l'année, inquiète les casinotiers français. Ces derniers, qui redoutent qu'elle « empiète largement sur les jeux autorisés » dans les quelque 200 établissements de l'Hexagone, ont deman... Lire la suite

Française des Jeux (FDJ®)
12/09/2019 Croissance de +5 % du chiffre d’affaires du Groupe Partouche
Le Groupe Partouche a annoncé un chiffre d'affaires consolidé en hausse de +5% pour le troisième trimestre de l'exercice 2019 à 104,9 millions d'euros, et une croissance du même ordre sur les neuf premiers mois de l'exercice en cours, à 326,8 million... Lire la suite

Casino Légal France
09/09/2019 Le Loto se prépare au Vendredi 13 !
En 2019, il a fallut attendre jusqu'au mois de septembre pour tomber sur un vendredi 13. Si le mois de décembre verra également cette association appréciée ou rejetée des superstitieux, les amateurs de jeu de hasard auront à coeur, dès ce mois de septem... Lire la suite

Loto
>> Toutes les actualités des sites de casino légaux en France
 

  Accueil > Casino en ligne > Actualités du casino légal en France > Régulation et addiction, deux enjeux majeurs pour l’ARJEL