Casino légal en France

Jouer au casino en ligne sur les sites agréés de jeux d'argent autorisés par la France

Casino légal en France: jouer au casino en ligne en France

La privatisation de la Française des Jeux bientôt présentée en Conseil des Ministres

4 mai 2018

La privatisation partielle de la Française des Jeux (FDJ), quatrième loterie mondiale, devrait permettre à l’Etat, détenteur de 72% des actions de l’entreprise, de gagner le gros lot. Après deux tentatives, en 2009 puis en 2014, il devrait présenter le projet en Conseil des Ministres courant mai.

L’un des grands enjeux de cette privatisation est de réussir à séduire les actionnaires privés tout en préservant les prélèvements sur recettes de Bercy, qui ont atteint les 3,4 milliards d’euros l’an dernier. Le sujet est partout en Europe, et les investisseurs connaissent le modèle. Nous sommes déjà entourés d’acteurs de loterie avec des actionnaires privés et soumis à la même régulation que nous. Les Etats ont le droit d’organier le monopole et de percevoir les taxes sur les jeux. Chez nous, Bruno Le Maire a indiqué qu’il n’avait pas besoin de détenir 72% de la FDJ pour maintenir la régulation », commente Stéphane Pallez, à la tête de l’entreprise depuis trois ans et demi.

Une entreprise avec le vent en poupe

La FDJ, qui a récemment inauguré son nouveau siège sur les berges de Seine, compte parmi les rares entreprises publiques en pleine forme, avec des ventes qui ont doublé en 14 ans, lui permettant de verser des dividendes réguliers à ses actionnaires. Protégée par son monopole sur la quasi totalité de ses activités, la FDJ doit pourtant faire face, comme ses concurrents, à la révolution numérique. « Vu de loin, on pourrait croire que l’univers du jeu bouge peu, or, c’est le contraire. La révolution numérique bouleverse le paysage », souligne Patrick Buffard, le directeur général adjoint en charge du marketing, du numérique, du commercial et des opérations. « La révolution numérique ne concerne pas que le secteur des jeux en ligne. C’est une profonde transformation de la manière dont l’entreprise interagit avec ses clients », indique de son côté Stéphane Pallez. L’entreprise est également confrontée à l’effritement de son bassin de clientèle, passé de 29 millions de joueurs en 2007 à 26,1 millions aujourd’hui.

Conquérir un nouveau public

Initié par Stéphane Pallez, le plan d’entreprise « FDJ2020 » a pour ambition de reconquérir un million de joueurs, parmi les jeunes générations et les femmes, et relever de 4,1 à 20% la part des mises en ligne. « Pour moderniser notre offre, nous devons d'abord comprendre les ressorts d'attractivité, détaille Patrick Buffard. Aujourd'hui, les jeunes sont sollicités par des tas de nouvelles formes de jeu, comme le casual gaming ou le e-sport. Il nous faut donc renforcer notre côté divertissant, proposer des thématiques plus variées, être plus interactif, plus communautaire ».
Côté grattage, la FDJ compte une vingtaine de familles de jeux, dont un quart sont éphémères. Des produits qui séduisent plus la gente féminine que les paris sportifs.

Plusieurs scénarios évalués

L’Etat évalue plusieurs scénarios concernant la privatisation partielle de la FDJ. Certains membres du précédent Gouvernement « avaient envisagé de réduire le taux de prélèvement de l’Etat sur les mises, ce qui aurait valorisé la FDJ à plusieurs milliards d’euros », comme l’indique l'ancien ministre du budget Christian Eckert. Cependant, la majorité assure que la privatisation de la FDJ ne sera pas accompagnée par un relâchement de la législation. « On ne veut pas d’un Las Vegas du Loto ou des jeux à gratter. L'Etat a vocation à encadrer le secteur, qu'il s'agisse de la protection des joueurs ou de la lutte contre le blanchiment d'argent », insiste la députée Olga Givernet, coauteur d'un rapport sur le sujet avec son collègue Régis Juanico.

Avec Les Echos

Articles en relation:
Française des Jeux : une privatisation à risques selon Régis Juanico 
Vers un changement de statut de la Française des Jeux au plus tard début 2019
Le Ministère de l’Economie confirme sa volonté de privatiser la Française des Jeux
La possibilité d’une ouverture du capital de la FDJ confirmée par le Ministère
2018, une année charnière pour les jeux d’argent
L’ouverture du capital de la Française des Jeux inquiète certains députés 
Privatisation de la Française des jeux : pour ou contre ?

 

Jouez avec modération!


Actualité du casino en ligne légal en France

Hausse de +7,2% du chiffre d'affaires du groupe FDJ au 1er trimestre

19 avril 2024 — Le groupe FDJ a annoncé avoir enregistré une hausse de +7,2% à 710 millions d’euros de son chiffre d’affaires au 1er trimestre et de +1,1% à périmètre comparable. Ce bon résultat est notamment po...

"Illiko Crescendo" : un jeu de la FDJ qui peut rapporter gros !

12 avril 2024 — La Française des Jeux (FDJ) revient en ce mois d'avril avec un nouveau venu au sein de sa fameuse gamme Illiko. Zoom sur ce jeu baptisé "Illiko Crescendo" et qui permet de gagner jusqu'à 100 000 eur...

L'histoire de Thunderkick

12 avril 2024 — Cette semaine, cap sur la Suède pour découvrir l'histoire du fournisseur Thunderkick ! Un projet parti de rien... Thunderkick est fondé en 2012 dans un petit appartement à Stockholm, en Suède, p...

La Française des Jeux lance « Crescendo », un nouveau jeu de grattage

5 avril 2024 — La Française des Jeux (FDJ) a lancé « Crescendo », un nouveau ticket à gratter à 3 euros permettant de gagner jusqu’à 100.000 euros. Disponible dans tous les points de vente habituels, le jeu con...

Toutes les actualités des casinos en ligne légaux en France

Meilleurs casinos en ligne en France


PokerStars
PokerStars

© 2024 CASINO-LEGAL-FRANCE.FR - Tous droits réservés - Charte graphique Six Design
Mentions légales - Avertissement - Jeu responsable - Plan du site - Contact
Jeu-Legal-France.fr sur Twitter   S'abonner au flux RSS