Casino légal en France

Jouer au casino en ligne sur les sites agréés de jeux d'argent autorisés par la France

Casino légal en France: jouer au casino en ligne en France

Tricherie, FDJ, Privatisation, Monopole….Bruxelles s’invite à la table de jeu

10 août 2021

Tricherie, FDJ, Privatisation, Monopole….Bruxelles s’invite à la table de jeu



PAR

Jean-Pierre G. MARTIGNONI-HUTIN



• Sociologue (Université Lumière, Lyon II)
• Chercheur associé au Centre Max Weber (CMW) UMR 5283 (2016 à 2019)
• Membre suppléant et rapporteur à la Commission Nationale des Sanctions (CNS Paris Bercy) (2013 à 2018)
• Agent de l’Etat Chargé d’étude à l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL , Paris) (2011 à 2015)
• Observatoire des jeux : Président fondateur de l’Observatoire des jeux ( ODJ) fondé avec Marc Valleur (Directeur du centre Marmottan) et Christian Bucher (psychiatre)

Contact : Jean-pierre.martignoni@univ-lyon2.fr


---------
AOÛT 2021
______


« Tricherie, mensonge, manipulation, abus de position dominante, concurrence faussée, contournant des règles de l’Union Européenne (UE) , avantage économique indu…. » il sera intéressant de voir quels termes la Commission Européenne utilisera, à l’issue de l’ ENQUETE APPROFONDIE qu’elle vient de déclencher sur la Française des Jeux(FDJ) qui - contre toute attente - à conserver son MONOPOLE pendant 25 ans lors de son entrée en Bourse. Cet avantage commercial énorme accordé par BERCY et Bruno LEMAIRE lors de la privatisation de l’opérateur - qui défie les lois du marché dans une économie libérale concurrentielle - pourrait constituer une violation des règles de l’UE en matière d’aides d’État. Suite à cette annonce l’action FDJ a fortement chuté : - 13,00 % en quelques jours. A vouloir être plus royaliste que le Roi, à vouloir le beurre et l’argent du beurre le gouvernement montre en réalité dans cette affaire la pauvreté intellectuelle, politique, idéologique - et l’aspect antinomique - du slogan présidentiel cher à la REM « en même temps » : en même temps on privatise, en même temps on fait appel aux marchés, en même temps on garde le monopole. Si cette « mise en examen » tardive de l’Europe à l’encontre de l’opérateur de Boulogne n’est pas un leurre stratégique mitonné au plus haut niveau de l’État Français et des autorités européennes pour calmer le jobbard - ce qui n’est pas à exclure - voilà une occasion rêvée pour les élus de la Nation ( sénateurs et députés) pour définir enfin une politique des jeux nationale cohérente et transparente, avec la participation active des premiers concernés : les joueurs et les opérateurs.

L’U.E. a jeté un sacré pavé dans la marre ludique Française en annonçant - il est vrai en pleine période estivale : hasard du calendrier ou volonté concertée UE, Bercy - ne pas faire trop de bruit ? - cette «  mise en examen » de l’opérateur de loteries, et par conséquent de l’État Croupier Français sans lequel bien entendu l’opération dénoncée par Bruxelles n’aurait pu avoir lieu. C’est le 26 juillet 2021 que « la Commission européenne a ouvert une enquête approfondie à propos de la soulte de 380 millions d'euros que la FDJ a versé à l'État lors de sa privatisation afin de conserver pour 25 ans son monopole »(1 ) Suite à cette annonce l’action FDJ a chuté de - 3,73% le 26/7, - 2,37% le 27/7 , de - 1,68 % le 29/7, de -3,84 % le 30/7, de -1,64 % le 2 aout (au total - 13,26% en quelques jours) Un sacré gadin boursier mais surtout un sacré camouflet pour Bruno LEMAIRE et pour Stéphane PALLEZ qui - avec peu de modestie - vante en permanence les performances de la FDJ, oubliant de préciser que c’est le monopole qui explique avant tout ces résultats commerciaux. Idem pour le parcours boursier de l’action FDJ depuis son introduction. La PDG de la FDJ visiblement fascinée par Euronext affirmant même : que "La FDJ a contribué à redonner le goût de la Bourse aux Français !"(Boursorama du 24/02/2021) mais oubliant de préciser que si l’opération a rapporté 1,9 milliards à l’État, la demande s’est établie à plus de 11 milliards ! Principalement d’ investisseurs institutionnels. Ce qui invite à s’interroger pour savoir si «  le bijou de famille » FDJ   n’a pas a été « bradé » pour assurer le succès boursier de l’opération...


Tricherie, FDJ, Privatisation, Monopole….Bruxelles s’invite à la table de jeu


Télécharger Tricherie, FDJ, Privatisation, Monopole….Bruxelles s’invite à la table de jeu (format PDF)

 

Jouez avec modération!


Actualité du casino en ligne légal en France

Hausse de +7,2% du chiffre d'affaires du groupe FDJ au 1er trimestre

19 avril 2024 — Le groupe FDJ a annoncé avoir enregistré une hausse de +7,2% à 710 millions d’euros de son chiffre d’affaires au 1er trimestre et de +1,1% à périmètre comparable. Ce bon résultat est notamment po...

"Illiko Crescendo" : un jeu de la FDJ qui peut rapporter gros !

12 avril 2024 — La Française des Jeux (FDJ) revient en ce mois d'avril avec un nouveau venu au sein de sa fameuse gamme Illiko. Zoom sur ce jeu baptisé "Illiko Crescendo" et qui permet de gagner jusqu'à 100 000 eur...

L'histoire de Thunderkick

12 avril 2024 — Cette semaine, cap sur la Suède pour découvrir l'histoire du fournisseur Thunderkick ! Un projet parti de rien... Thunderkick est fondé en 2012 dans un petit appartement à Stockholm, en Suède, p...

La Française des Jeux lance « Crescendo », un nouveau jeu de grattage

5 avril 2024 — La Française des Jeux (FDJ) a lancé « Crescendo », un nouveau ticket à gratter à 3 euros permettant de gagner jusqu’à 100.000 euros. Disponible dans tous les points de vente habituels, le jeu con...

Toutes les actualités des casinos en ligne légaux en France

Meilleurs casinos en ligne en France


PokerStars
PokerStars

© 2024 CASINO-LEGAL-FRANCE.FR - Tous droits réservés - Charte graphique Six Design
Mentions légales - Avertissement - Jeu responsable - Plan du site - Contact
Jeu-Legal-France.fr sur Twitter   S'abonner au flux RSS