CASINO EN LIGNE

JEUX DE CASINO

FRANCE

JEU LEGAL




Newsletter Jeu France

Bwin

L'ARJEL dénonce le blocage des sites illégaux par DNS

30/03/2012

Le Gouvernement français a publié au JO le 1er janvier dernier un décret stipulant que lorsque l’arrêt de l’accès à une offre de paris ou de jeux d’argent et de hasard en ligne a été ordonné par le Président du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris, les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) et les hébergeurs de sites ont l’obligation de procéder à cet arrêt.

Pour mémoire, le décret explicite les modalités de blocage qui doivent être mises en œuvre ainsi que la compensation des éventuels surcoûts engendrés par cette procédure. Rappelons que seul le blocage par DNS était concerné par le remboursement. Suite à ce décret, le TGI de Paris avait demandé aux FAI de bloquer l’accès au site romecasino.com.

Selon nos confrères de La Tribune, le Gouvernement, qui avait omis de consulter le Conseil National du Numérique ou encore la notification européenne et de l’ARCEP, n’aurait pas consulté non plus l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL), qui aurait découvert le décret le 1er janvier. Jean-François Vilotte, Président de l’ARJEL a donc adressé une lettre à Valérie Pécresse, Ministre du Budget, pour dénoncer ce choix de blocage par DNS sachant que tous les FAI n’ont pas les infrastructures nécessaires. Par ailleurs, les coûts n’ont selon lui pas été estimés, alors qu’ils sont à la charge de l’ARJEL.

Il semblerait par ailleurs ce que ce système de blocage par DNS ne soit pas vraiment efficace. En effet, dès le lendemain du blocage de romecasino.com ou encore de winpalace.com, deux des sept sites de casino en ligne bloqués depuis la publication du décret, les sites étaient à nouveau disponible en France sous de nouveaux noms de domaine.

Articles en relation:
Le TGI de Paris ordonne le blocage de RomeCasino.com
Les frais de blocage des sites illégaux seront pris en charge par l'ARJEL
L'ARJEL assigne les FAI à bloquer des sites de casino en ligne

 
>> Toutes les actualités générales du casino légal en France
 

PokerStars

Actualité du casino en ligne légal en France

24/09/2020 Recevez un bonus de bienvenue jusqu'à 100 euros chez Bwin !
Bwin lance une nouvelle promotion qui va ravir ses nouveaux joueurs de poker ! Grâce à celle-ci, tout nouveau membre du casino en ligne peut recevoir un bonus de bienvenue jusqu'à 100 euros ! Zoom sur tous les détails de cette offre... Comment bénéfi... Lire la suite

Bwin Poker
17/09/2020 15 000 € à se partager sur Unibet jusqu’au 31 octobre
Pour préparer dignement l'arrivée de son nouveau logiciel, Unibet.fr propose aux joueurs de le découvrir et d'apprendre à l'utiliser. Du 24 septembre au 31 octobre, 6 missions, réparties en 18 étapes, peuvent permettre de remporter des récompenses et de... Lire la suite

Unibet
10/09/2020 Recul de 33,7% du PBJ du Groupe Partouche au troisième trimestre
Le Groupe Partouche, dont la totalité des établissements a fermé du 17 mars au 2 juin en France, a annoncé ce jeudi un recul de 33,7% de son produit brut des jeux (PBJ) à 109,1 millions d'euros au troisième trimestre de l'exercice 2020, soit la péri... Lire la suite

Casino Légal France
04/09/2020 Avec "Twister Race", remportez votre part des 50 000 euros mis en jeu sur Betclic !
Betclic propose une nouvelle promotion intitulée "Twister Race" ! Zoom sur tous les détails de cette offre attractive qui va ravir les amateurs de poker en ligne... Comment participer à la promotion ? Pour participer à "Twister Race", rien de plus... Lire la suite

BetClic Poker
28/08/2020 Galactic Series: Plus de 17 millions d’euros garantis sur PokerStars
Du 30 août ou 28 septembre, de nombreux tournois exceptionnels sont organisés sur Pokerstars.fr. Spin & Go, MTT, Freerolls, Main Event à 1 million d'euros... tous les amateurs de poker en ligne pourront trouver des tournois qui leur correspondent pendan... Lire la suite

PokerStars
>> Toutes les actualités des sites de casino légaux en France
 

  Accueil > Casino en ligne > Actualités du casino légal en France > L'ARJEL dénonce le blocage des sites illégaux par DNS