CASINO EN LIGNE

JEUX DE CASINO

FRANCE

JEU LEGAL




Newsletter Jeu France

Bwin

Inquiétudes autour des conditions de la privatisation de la Française des Jeux

23/02/2019

La privatisation de la Française des Jeux (FDJ), souhaitée par le Gouvernement, soulève plusieurs questions et inquiétudes, notamment en matière de lutte contre l’addiction au jeu.

La FDJ, qui dégage près de 200 millions d’euros de résultat net et trois milliards en taxes par an, inquiète de nombreuses personnes, même si Bruno Le Maire, le Ministre des Finances, a assuré « qu’un renforcement de la régulation serait la condition sine qua none préalable à toute privatisation ». En outre, le Gouvernement s’est engagé à confier la régulation à une autorité indépendante, qui sera en charge de l’ensemble des jeux. Si au départ, l’idée était de renforcer le périmètre d’action et les pouvoirs de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL), il semblerait que l’on se dirige vers une autre alternative, le Ministère de l’Intérieur souhaitant garder la main sur les casinos.

Ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement souhaite vendre la FDJ. Envisagée par Nicolas Sarkozy en 2009 puis par Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Economie en 2014, la privatisation de la FDJ est à nouveau d’actualité, ce dernier rappelant que « la vente de la FDJ rapporterait en une seule fois une recette exceptionnelle, mais priverait l’Etat de sa capacité à imposer toute règle de prévention de l’addiction, de lutte contre le blanchiment ou d’interdiction de jeu pour les mineurs ».

L’addiction est d’ailleurs l’une des raisons principales avancée contre la privatisation, même si la FDJ assure mener une politique de jeux responsables, attestant la décision notamment d’arrêter la commercialisation du « Rapido », l’un de ses jeux les plus rentables, mais également l’un des plus aditifs. Certains craignent pourtant que les « politiques d’accompagnement et de sensibilisation des publics fragiles risquent de disparaître sans un encadrement strict de la privatisation ». Pour autant, le Gouvernement ne devrait pas changer d’avis.

Source : France Culture

 
>> Toutes les actualités générales du casino légal en France
 

PokerStars

Actualité du casino en ligne légal en France

30/03/2020 Loto : un joueur décroche le jackpot de 20 millions d’euros
En cochant les numéros 22, 23, 26, 32, 35 et le numéro chance 5 sur Internet, un heureux joueur a décroché le jackpot de 20 millions d'euros lors du tirage Loto du samedi 28 mars, soit le record de gain au Loto depuis le début de l'année, selon le si... Lire la suite

Loto
26/03/2020 Française des Jeux : les gains payables à la fin du confinement
Pour s'adapter à la situation de confinement obligatoire de la population, la Française des Jeux a dû s'adapter en allongeant les dates de validité de ses jeux, afin d'éviter aux gagnants de se déplacer dans leur point de vente, et en mettant en pla... Lire la suite

Française des Jeux (FDJ®)
26/03/2020 La Française des Jeux se mobilise contre le Covid-19
Bien qu'impactée elle aussi par la pandémie de Covid-19, la Française des Jeux (FDJ) a décidé de faire un don d'un million d'euros à l'alliance « Tous unis contre le virus ». Lancée sous l'impulsion de la Fondation de France en collaboration avec l'I... Lire la suite

Française des Jeux (FDJ®)
23/03/2020 Recherche joueurs addicts... désespérément
Recherche joueurs addicts.... désespérément --- Rédigeant cet article en pleine pandémie, nous aurons une pensée pour toutes les personnes directement concernées ainsi qu'aux familles endeuillées. ... Lire la suite

Casino Légal France
20/03/2020 5 tickets de 4 € offerts sans dépôt sur Winamax
Suite au confinement obligatoire, les compétitions sportives sont toutes arrêtées. Mais Winamax est toujours là pour vous. Si les compétitions de sport sont annulées, il est toujours possible de se divertir et de passer du bon temps en jouant au poker. ... Lire la suite

Winamax
>> Toutes les actualités des sites de casino légaux en France
 

  Accueil > Casino en ligne > Actualités du casino légal en France > Inquiétudes autour des conditions de la privatisation de la Française des Jeux